Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur LinkedIn Suivez nous sur Instagram
Construction (Quotidien)
Equipements (Hebdomadaire)

Construction News

Sam. Avril 20 2019

Actualités » UE » Premier Hub énergétique au GNL en Belgique » publiés 2 oct. 2017

Premier Hub énergétique au GNL en Belgique

Une source d’énergies alternatives pour la navigation et le transport routier

L’Autorité portuaire d’Anvers a accordé à ENGIE une concession de 30 ans pour la construction et l’exploitation d’une plateforme qui fournira du GNL, du GNC et de l’électricité pour le transport fluvial et routier

 

Le Port d’Anvers a accordé une concession de 30 ans à ENGIE pour la construction d’une plateforme d’énergies alternatives sur les quais 526 et 528. Ce « Hub » sera composé d’une station de recharge au gaz naturel liquéfié (GNL) pour la navigation fluviale et le transport routier, d’une station-service au gaz naturel comprimé (GNC), ainsi que des bornes de recharge rapide pour véhicules électriques. Avec ce Hub, ENGIE et le Port d’Anvers franchissent un pas important dans la transition énergétique en rendant le secteur du transport plus durable. La concession débutera le 1er octobre 2016 et les premières installations seront opérationnelles dès la fin 2017.

 

 

 

Le Port d’Anvers, un port durablew

 

Le Port d’Anvers veut jouer un rôle de pionnier dans le développement de solutions durables pour les ports. Grâce à ses efforts, le port accueille de plus en plus de navires respectueux de l’environnement. Son initiative d’accorder une concession pour une telle plateforme énergétique témoigne de son engagement dans le développement durable de ses activités. L’entreprise portuaire est déjà active dans le domaine du GNL depuis plusieurs années : au travers du « GNL Masterplan Rhin-Main-Danube », le Port d’Anvers collabore avec 32 partenaires dans toute l’Europe pour faire du GNL une solution incontournable dans le transport maritime. D’une part, le Port souhaite stimuler l’utilisation du GNL comme carburant pour la navigation fluviale. D’autre part, les navires pourront livrer du GNL aux ports de l’arrière-pays en Europe. Grâce à la réalisation de ce Hub, le GNL sera disponible de manière permanente dans le Port d’Anvers.

ENGIE veut être leader de la transition énergétique et accélère ses investissements dans des solutions de mobilité verte à l’échelle mondiale

 

Le secteur de l’énergie change. La société fait face à des défis majeurs en matière de climat. Pour les relever, la manière dont l’énergie est produite et consommée doit évoluer. C’est ce qu’on appelle la transition énergétique.

 

Le transport des personnes et des marchandises impacte fortement les émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. En Europe, 30 % des émissions de CO2 sont dues au transport routier tandis que les déplacements motorisés représentent 18 % des émissions de gaz à effet de serre. Par ailleurs, les problématiques urbaines telles que la pollution atmosphérique, les nuisances sonores et la congestion du trafic poussent également à repenser la mobilité.

 

ENGIE veut relever le défi : limiter l’impact du transport sur les émissions de gaz polluants et renforcer sa position de leader de la transition énergétique. ENGIE veut être bien plus qu’un fournisseur d’énergie. Le Groupe souhaite être le partenaire de référence de ses clients en leur proposant des solutions durables pour leur mobilité.

 

Le Groupe promeut l’utilisation du gaz naturel (GNL et GNC) et du biogaz depuis longtemps pour réduire les émissions de gaz polluants et a développé des solutions de mobilité durable pour ses clients. Le gaz est un combustible propre, sûr et relativement bon marché. De plus, il est adapté aux exigences environnementales de plus en plus strictes. Son usage permet une réduction significative des émissions de CO2, SOx, NOx et ne produit quasiment pas de particules fines.

 

Avec la réalisation de la première plateforme d’énergies alternatives dans le Port d’Anvers, ENGIE contribue à rendre le secteur des transports plus durable. Ce partenariat entre le Port d’Anvers et ENGIE va permettre de construire la première station au GNL « shore-to-ship » d’Europe accessible aux bateaux, aux navires côtiers, aux dragueurs et aux remorqueurs.

 

Une station de recharge au GNL et GNC pour les véhicules routiers sera également installée en partenariat avec G&V Energy, ainsi que des bornes de recharge rapide pour véhicules électriques. Ce projet est le fruit d’une collaboration entre plusieurs filiales du Groupe ENGIE. ENGIE LNG Solutions est le concessionnaire et sera l’exploitant commercial de la plateforme tandis que la construction, la maintenance et la gestion seront prises en charge par ENGIE Fabricom et ENGIE Cofely.

 

ENGIE est également l’initiateur d’un consortium de plusieurs entreprises qui utilisent et qui offrent le GNL comme carburant alternatif. L’initiative, appelée “INtoLNG”, regroupe le Port d’Anvers, Anglo Belgian Corporation (ABC); Somtrans tanker rederij; Fockedey Truck; Instituut voor Landbouw- en Visserijonderzoek (ILVO); het Vlaams LNG Platform et le Groupe Danser.

 

Afin de concrétiser son ambition, le Groupe ENGIE souhaite accélérer le développement de solutions de mobilité au gaz naturel. D’ici à 2020, le Groupe investira 100 millions d’euros dans des stations au GNL et au GNC pour le transport routier, après avoir lancé la construction d’un navire avitailleur de GNL en partenariat avec NYK et Mitsubishi. Le développement de la plateforme dans le Port d’Anvers en est un bel exemple. En construisant des infrastructures accessibles au public, ENGIE aide ses clients qui font le choix d’une mobilité alternative et stimule le développement de moyens de transport respectueux de l’environnement.

Téléchargez gratuitement notre application iPhone / iPad des actualités de construction. Inscrivez-vous à notreFREEnewsletter ou inscrivez-vous à notreflux RSS pour une mise à jour régulière des dernières Actualités de Construction, Actualités des Equipements & Actualités des Contrats. The Construction Index procure aussi les dernières Tendances de Construction, Données du Marché de Construction.

cet article a été publié le 2 oct. 2017 (Dernière mise à jour le 2 oct. 2017).

Plus de Chaînes d’Actualités