Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur LinkedIn Suivez nous sur Instagram
Construction (Quotidien)
Equipements (Hebdomadaire)

Construction News

Jeu. Septembre 21 2017

Related Information
Related Information
Related Information
Related Information

Actualités » France » Engie, acteur clé de la valorisation du bioGNL » publiés 11 sept. 2017

Engie, acteur clé de la valorisation du bioGNL

Engie, acteur clé de la valorisation du bioGNL pour une mobilité verte accrue et un combustible industriel plus respectueux de l’environnement

 

A Valenton (Val-de-Marne), sur le site de la station d’épuration du SIAAP, le projet pilote « BioGNVAL » associant plusieurs partenaires sous l’égide de SUEZ permet – pour la première fois en France – de produire du bioGNL et du CO2 liquéfié. Issue des boues de la station d’épuration, cette production d’origine renouvelable apporte une nouvelle flexibilité aux usages du biométhane : outre l’injection dans le réseau de gaz naturel, la mobilité verte et la combustion pour des sites éloignés du réseau sont des débouchés prometteurs.

Le gaz naturel liquéfié (GNL) présente de réels atouts :

·        Environnementaux : il permet une réduction des émissions d'oxydes d'azote (NOx) pouvant aller jusqu’à 85 % et n’émet quasiment pas de particules par rapport aux carburants et combustibles traditionnels. Dans le cas du bioGNL, son origine renouvelable réduit les émissions de CO2 de 90 %.

·        Densité énergétique : liquéfier le gaz naturel permet de réduire d’un facteur 600 le volume occupé par un m3 de gaz naturel. Le GNL est la solution pour stocker de manière compacte de grandes quantités d’énergie. Par conséquent, le GNL utilisé comme carburant permet une autonomie jusqu’à 1 000 km et le GNL utilisé comme combustible peut alimenter des sites fortement consommateurs d’énergie.

·        Economique : le gaz naturel est historiquement l’énergie la moins coûteuse. Les économies générées par une conversion au gaz naturel, que l’usage soit carburant ou combustible, peuvent aller jusqu’à 25 % du budget annuel.

·        Rapidité de mise en œuvre : en moins de 6 mois, les filiales d’ENGIE sont en capacité d’implanter le GNL pour tout usage (carburant, combustible…).

 

Enfin, le gaz naturel carburant (GNL, GNC – gaz naturel comprimé) permet également de réduire de moitié environ le niveau des émissions sonores du moteur. Le bioGNL, quant à lui, présente l’avantage supplémentaire d’être 100 % renouvelable.

ENGIE contribue au développement du GNL de détail et de la mobilité par le gaz

 

Spécialiste de la distribution de carburants alternatifs, GNVert est intervenu dans le projet « BioGNVAL » pour valoriser le biométhane liquéfié produit sur site en biocarburant. GNVert a notamment réalisé les essais d’alimentation de moteurs GNL en bioGNL. Les tests ont pu être conduits sur sa station GNL/GNLC (gaz naturel liquéfié comprimé) de Rungis (Val-de-Marne), la 1ère des trois stations gaz naturel liquéfié de GNVert réalisées dans le cadre du projet européen du « LNG Blue Corridors ».

 

LNGeneration, spécialisée dans la fourniture de GNL et de bioGNL au client final, se positionne à l’aval du projet « BioGNVAL » pour valoriser le biométhane liquéfié produit. LNGeneration propose à ses clients une offre complète et « clé en main » : transport du GNL par camion citerne d’un terminal méthanier vers un site de consommation, construction et entretien d’installations de stockage et de regazéification de GNL pour l’usage combustible, et vente de GNL ou du bioGNL au consommateur d’énergie. La démonstration de l’alimentation de certains sites industriels en bioGNL est d’ores et déjà prévue pour 2016.

 

La production de bioGNL intervient lorsqu'il n'y a pas de réseau gazier à proximité des sites de méthanisation ou lorsque leurs capacités sont insuffisantes pour injecter le biométhane. Le potentiel de production de biométhane non injecté dans les réseaux est estimé à 18 TWh à horizon 2030 selon le scénario tendanciel présenté dans la feuille de route de l’ADEME.

 

Le bioGNL ouvre d’importantes perspectives pour les sites industriels isolés des réseaux qui jusqu'à présent étaient contraints d'utiliser des énergies plus émettrices de CO2 (propane, butane, fuel). Le monde des transports, quant à lui, accède avec le bioGNL à un carburant économique, respectueux de l'environnement et garantissant une grande autonomie.

 

ENGIE a fait du marché du GNL de détail un axe de développement stratégique. Actif depuis plusieurs années sur ce marché aux États-Unis, ENGIE développe cette activité en Europe (France, Pays-Bas, Italie) depuis 2011. Dans ce cadre, le Groupe a annoncé, en mars dernier, sa décision d'investir près de 100 millions d'euros d’ici 2020 dans l'installation de stations de GNC et de GNL en Europe. Le Groupe a également investi dans le GNL carburant maritime en lançant la construction d’un navire avitailleur de GNL en partenariat avec NYK et Mitsubishi et l’installation d’une plateforme de fourniture de GNL carburant pour le transport maritime et routier à Anvers.

 

ENGIE accélère ainsi le développement de la mobilité par le gaz et s’appuie pour cela sur des compétences et des références reconnues, au travers notamment de ses 15 années d'exploitation de 140 stations GNC, principalement en France, et de la mise en service des 4 premières stations GNL en France et aux Pays-Bas.

 

MPU

Encore plus d’Images

Téléchargez gratuitement notre application iPhone / iPad des actualités de construction. Inscrivez-vous à notreFREEnewsletter ou inscrivez-vous à notreflux RSS pour une mise à jour régulière des dernières Actualités de Construction, Actualités des Equipements, Actualités des Contrats & Actualités des Fournisseurs. The Construction Index procure aussi les dernières Tendances de Construction, Données du Marché de Construction.

cet article a été publié le 11 sept. 2017 (Dernière mise à jour le 11 sept. 2017).

Plus de Chaînes d’Actualités